10/7 le El-innebandy, vous connaissez ?

Après mes 10h de train, paysage banal tant il est beau, j’en peux plus de la beauté de ce pays. Même pas une dechetterie pourrie, ou un paysage disgracieux. Ça finit par taper sur le système.
Bref, l’arrivée à Bodo à 9h du matin est moins choquante que Trondheim.
Tornstein, un hôte de couchsurfing m’a donné rdv à la cafetaria de la gare, non pas pour un hébergement (sa piaule est pleine) mais pour un chat… Un contact.
Super sympa, 27 ans, il me conseille sur les lieux de camping sauvage à proximité de la ville. Je me fixe pour la TilKeiservarden, une colline qui surplombe la ville, accessible en bus, et pour lequel tornstein me garantit une vue exceptionnelle sur le soleil de minuit. En effet, j’y suis déjà. Et bonne nouvelle, il fait beau. Belle nuit en perspective.
Puis tornstein m’annonce qu’il est fan d’Electrical floor ball. Non ce n’est pas le dernier groupe de musique à la mode mais un sport.
Il me propose de l’accompagner comme « assistant » à une démonstration. Why not ! I’m in vacation et I had no plan for the Morning.
Après qqs minutes de voiture nous arrivons dans un gymnase. Et là, surprise. Vous connaissez Mario Kart ? Ben les engins ressemblent à ça. On les pilote en étant assis dedans avec un joystick. J’aide à installer le matos. En fait c’est du hockey en salle (sans la glace) et c’est adapté à toutes les personnes handicapées (ou pas d’ailleurs). Évidement j’essaie. Super sensation de glisse. Michel Romon, je suis persuadé qu’un jour tu essaieras ce sport. Il faut guider une balle avec le kart électrique équipé à l’avant de l’équivalent d’une crosse.
C’est un peu prise de tête à piloter.
Mais tornstein me présente à Bjorn et Lise, deux excellents players. Un vrai régal de voir leur habileté. Le but de la séance est d’attirer de nouveaux participants. Une quinzaine de jeunes adultes viennent tester les karts. Tout type de différences : trisomie, handicap mental, handicap physique, voire professionnel de l’éducation (ce qui peut être le pire des handicaps…). Bref. Le visage rayonnant de tous les testeurs montrent que c’est un sport d’avenir. Il se répand en Scandinavie et nous avons même une équipe nationale à Paris. Vincent, ça serait cool d »organiser une rencontre avec tes potes du rugby sur fauteuil. Y a des points communs.
Voir la vidéo

Belle rencontre ! Tornstein est un mec super, 27 piges, qui sort des études mais s’est engagé dans pleins de causes dont le sport pour tous et le couchsurfing.
Ce système d’hébergement chez l’habitant fonctionne bien.

Posted in pendant | Tagged | 5 Comments

9/7 piscine à Trondheim

Même une séance de détente dans un complexe aquatique (piscines, bassin à vagues. tobbogan, sauna, jaccuzzi, salle de gym, self et bar, solarium et compagnie… Une immense verrière qui donne sur le port avec comme vis à vis un énorme ferry amarré. C’est bel et bien un complexe) peut être l’occasion de se rendre compte que je suis ailleurs qu’en France.
Rapport à la nudité : les vestiaires sont certes séparés homme/femme mais à l’intérieur tout le monde y circule à poil… Très tranquillement… Ce qui m’a permis de constater que les grands/gros vikings n’ont pas forcément des quequettes proportionnelles à la taille de leurs biscottos. C’est une évidence mais ça fait parfois du bien de le rappeler.

Corps des femmes :
Vous me connaissez… J’ai des yeux et je m’en sers. Ben je dirai juste que globalement mon analyse morphologique sur les vikings filles se confirme. Musclées, fessues (mais que du muscle), bcp tiennent dans un rectangle. Vous voyez le genre. C’est pas le look « bouteille de Perrier » plutôt le look « bouteille Thermos » ( je parle juste de la forme pas de leur température intérieure il va sans dire).

Rapport au risque : ça fait bien longtemps qu’on ne voit plus en France des plongeoirs en libre service de plus de 5 mètres. Là, un surveillant règle l’ordre des sauts ( il y a 4 plongeoirs de taille différente dans le mm bassin) et on peut voir des petits boutchous sauter de 3 m avec des brassards. Ça ne heurte personne et tout se passe dans le plus grand naturel.

Rapport à l’eau : l’eau de la piscine est salée … Et chlorée. J’ai eu l’occasion de le découvrir dés ma première longueur. J’ai compris aussitôt que j’allais sortir de là avec les yeux d’un lapin albinos atteint de myxomatose.

Rapport à la paternité
Les papas sont très présents. Non seulement ils sont dans l’eau avec leur progéniture mais les vestiaires hommes sont équipés de table à langer. Là aussi ça semble d’une grande évidence ici. Bien plus que chez nous même si on progresse.

Le sauna est vide : je ne me l’explique pas. Je l’imaginais au contraire surutilisé mais non. Peut être y a-t-il des saunas dans les immeubles ou maison… Je me renseignerai.

Bref qqs heures de détente fort instructives. C’est pas de l’anthropologie mais ça y ressemble.

20120709-173128.jpg

Posted in pendant | Tagged | 1 Comment

9/7 journée remise en forme à Trondheim

Salut.
Ce Dimanche pluvieux et froid a été l’occasion de me laisser aller. Les péripéties précédentes m’ont totalement absorbé. J’ai consacré bcp d’énergie à repositionner mon voyage et mes objectifs. Il me fallait ce temps de glandouille et de nonchalance pour reconstituer le stock d’énergie. C’est chose faite.
Les échanges avec les autres voyageurs ont été super dans ce Trondheim Interail Center, une maison des étudiants reconvertie l’été en centre d’hébergement des backpackers (en français : voyageurs à coquille d’escargots). J’ai même rencontré un couple de jeun’z toulousains qui revenaient d’un festival de musique rock pop dans les îles lofoten.
Le programme d’aujourd’hui : visiter la ville maintenant que la pluie a cessé, m’offrir une bonne séance de piscine sauna. Puis prendre le train pour Bodo, 10 h de voyage de nuit (vous aurez maintenant compris que nuit ne veut rien dire en ce moment). D’après tout le monde, le train reste le moyen le plus pratique pour ce trajet paraît-il très beau à travers de nombreux fjords.
J’ai lancé des demandes de couchsurfing pour être reçu à Bodo. Si ça fonctionne, ça sera une nouvelle expérience d’hébergement à mon actif. Sinon y a tjs le camping sauvage. On verra bien. Inch Allah.

Posted in pendant | Tagged , | Leave a comment

8/7 journée pépère…. Presque comme à la maison

Un dimanche de pluie à Trondheim… Ben ça ressemble à un dimanche de pluie n’importe où ailleurs.
Ça te donne une bonne raison pour glander, trainer au plumard, bouffer n’importe quoi à n’importe quelle heure, flaquer dans un divan en lisant mollement le dernier Lévy.
À propos de bouffer n’importe quoi, j’ai testé pour vous les anchois marinés au vinaigre sucré sur des wasa et le tout arrosé de bières locales. Tu te sens devenir viking illico. Bon, mais côté gentes demoiselles tu n’es d’emblée plus fréquentable… Pas grave… Y a aussi bcp de plaisir à laisser échapper un long et doux feulement parfumé au poisson… Vous les filles, vous ne savez pas ce que vous loupez.
À propos de feulements, je dors dans un dormatory (une grande piaule partagée à 30). Va falloir que je contrôle mes émissions de gaz à effet de serre… Les faire ressembler à des feulements discrets (les moins odorants possible) et mes ronflements devront eux ressembler à de doux murmures … Hein Patrick ? Je te vois hausser un sourcil. Mission impossible selon toi. Je crois bien que tu as raison. Faut-il que je prévienne la japonaise qui dort dans le lit d’à côté ou bien je lui laisse la surprise ? Ceux qui veulent que je prévienne tapez 1 et les autres tapez 2 !

Posted in pendant | Tagged | 4 Comments

8/7 escargot radioactif

Ben quoi, z’avez jamais vu un escargot de Tchernobyl ?
Spéciale dédicace à Sigrid et son escargot voyageur.

20120708-131015.jpg

Posted in pendant | Tagged | 5 Comments

8/7 Même les églises sont fermées le dimanche

6h30, après 14h de bus, même si voir le beau paysage de glaciers et torrents de montagne et constater de visu la non tombée de la nuit sont des expériences intéressantes, je n’aspire qu’à une chose : me poser dans un lieu convivial, chaud, et boire un kaffe.
Je stationne ma maison ambulante dans une consigne à bagages et pars à la découverte de Trondheim.
Tout d’abord, il pleut. Petite bruine chiante et froide. Et bien sur, j’ai perdu ma casquette. Me voila déguisé en gros poussin jaune : mon vêtement de pluie est le seul élément conservé des affaires de moto. Il est jaune poussin radioactif (donc luminescent). J’ai donc le super look flashy…
Ensuite je constate avec effroi que le dimanche norvégien est le top du top du lugubre. Pas un seul troquet ouvert. Personne dans les rues. Les cris de corbeaux sont là pour alourdir l’ambiance. Non je n’en rajoute pas. Au loin je vois un lieu saint : le Mac do de Trondheim. Yes !!! Sauvé par l’oncle Sam. Ben non, même Mac do s’est plié à la tradition locale et n’ouvre dimanche qu’à midi. Gasssp
Et comme je le disais en titre, même les églises semblent fermées. Dieu ne peut pas supporter un tel ennui, il est surement allé se réfugier au fond de son lit, en bonne compagnie j’espère.
Bon, et moi dans tout ça, je fais quoi ?
Le camping prévu est vite oublié. Fou mais pas suicidaire. Je décide de traverser tout la ville en direction de l’auberge de jeunesse. Et là surprise, lieu accueillant, café chaud disponible même si personne à l’accueil. Musique du monde, cool. Je reprends confiance. Au moins ce soir je dormirai au chaud. Enfin si qq’un se pointe à l’accueil….

Posted in pendant | Tagged | Leave a comment

8/7 Qui a dit que j’étais taré de partir comme ça ?

Deux nanas qui se gagnent leur voyage dans les lofoten à coup de chants, de trompette et de violoncelle !!!
Pas mal question projet taré, non ? Et le pire c’est que ça marche. Elles viennent d’Oslo et sont à mi chemin20120708-093945.jpg

Posted in pendant | Tagged | 4 Comments

7/7 délires de bus

Bon. 14 h de bus , je suis équipé, iPhone chargé à donf, 3 albums complets de norah Jones à découvrir (merci Christelle CS), le dernier marc Lévy ( les mauvaises langues diront pour s’abrutir et je les e….e), carte de la Norvège et guides en tout genre pour préparer la suite des événements, mais je me connais, mon cerveau va vouloir fonctionner. Alors voilà, je me suis ouvert ce post dans lequel je balancerai mes pensées absurdes ou connes ou autres. Ça complétera le champs des activités possibles.

Première banalité : tout est beau.

Oui, je sais, à la longue, ça lasse… Mais le fait est que la grande vitre me permet de voir défiler une succession de fjords, de petites îles avec maison de poupée, des anses avec juste un bateau , le tout dans une nature d’une incroyable vertitude (oui je sais ça n’existe pas comme mot en français, normal c’est du norvégien et ça décrit une couleur norvégienne de la nature, et ceux qui râlent n’ont qu’à changer de crémerie, non mais… ).
Bref… C’est beau, mais c’est chiant.

Patriotisme
Le drapeau norvégien est partout. Petite histoire : la Norvège est un état indépendant depuis 1914 après 300 ans d’occupation danoise et 100 d’occupation suédoise. Lors de l’occupation allemande en 39 les norvégiens se sont bcp illustrés dans la résistance (voir le beau film sur les résistants du telemark). Du coup la nation a un sens très important pour le norvégien de base. À chaque maison isolée il y a un mat et parfois un drapeau (plutôt un oriflamme). Ce drapeau est hissé pour des raisons diverses : fête de famille, fête nationale ou locale, mariage, enterrement (levé à moitié du mat). Sinon il sert aussi pour dire aux copains : viendez les amis, je suis là, y a de la bière au frigo, et du lax fumé… Merci a Katia et Bernard pour ces infos.


Catégorisation morphologique du norvégien.

Tout d’abord le norvégien est sportif, résolument sportif, longiligne ou barraqué mais … Sportif. Une rando notée 2 h, c’est 2h30 pour un français moyen… Il a le look comment dire… Sportif aussi. Belles chaussures de sport type trail, pantalon fuseau près du corps, veste goretex…
Détaillons un peu plus car, certes, tous ne sont pas de cet acabit.
Les hommes se distinguent en 2 sous catégories : les vikings et… Les autres.
Je ne parlerai pas des autres qui sont d’une banalité affligeante et ne vais m’intéresser qu’aux vikings.
Il y a 3 sous morphotypes : le viking traditionnel, le viking vieillissant et le viking metrosexuel. Le traditionnel, vous l’imaginez bien, il est blond et plutôt ( mais ça, c’est tous les vikings). Il a une barbe, le menton prognathe, le tatouage d’enfer sur le mollet ou l’épaule. Il est en général baraqué. Il est velu bien que son pelage blond laisse penser le contraire. Je dois dire que le voyant si souvent pris en main par une norvégienne, ce type semble rencontrer un certain succès, bien qu’officiellement l’attitude machiste d’un tel personnage ne devrait pas convenir à cette société plutôt égalitaire….
Il y a le viking vieillissant, le cheveu rare, le bedon formé par des années de bière, de moins en moins de sport, bref, un peu beurk. Le viking semble mal vieillir.
Enfin le viking metrosexuel. Il est propre sur lui, soigné de sa personne, attifé de grandes marques (fellsport, mais aussi Nike et compagnie)… Il porte un anneau au pouce, un ou plusieurs clous sur la figure… Son tatouage est … Esthétique. Nous somme loin du tatoo celtique du viking traditionnel. La gent féminine semble s’y intéresser mais lui, il semble (ou est) indifférent.
Et les femmes dans tout ça ?
Concentrons nous sur les femmes vikings là aussi. Il y a tout d’abord la traditionnelle, surnommée Gerda la blonde. Vous voyez les Walkyries ? Ben c’est elles : blondes et nattées, légèrement enrobées par des années de Boboli. Le fondement est solide et le cuissot fort. Elles me font penser à l’autochtone de Lausanne réputée pour avoir le plus joli dargif de Suisse. Les collines de lausanne ont contribué à former cet arrière train stable et solide. Il semblerait que les montagnes norvégiennes aient le même effet sur nos femmes vikings. Elles sont grandes et bien bâties, avec tout ce qu’il faut là où il faut. Je dois dire que le beau temps ces derniers jours à Bergen à contribuer à me faire apprécier leur charme. Pour les jeunes filles, rien
de spécial, elles sont toutes aussi superficielles et bimbo que nos filles françaises. J’en vois déjà parmi vous hurler au scandale de ce discours si beaufesque… Il leur suffit de ne plus me lire. Mesdames les censeures, je vous salue !


Au fait, je l’ai fait !

Elle ne s’est pas laissée faire,,, non non … Il a fallu longuement l’apprivoiser. J’ai commencé avec mes mains, par de longues caresses à peine effleurées, puis j’ai osé avec les pieds.
J’y ai glissé un orteil puis 2. C’était troublant.
Plus je m’enfoncais plus mon sexe devenait … petit.
La vache, qu’elle est froide, l’eau des fjords !

Posted in pendant | Tagged | Leave a comment

Bravo les bacheliers !

Bravo à baptiste mon petit cousin, à David et à laurene pour leur bac.
Maintenant y a plus qu’à ….

Posted in pendant | Tagged | Leave a comment

Pour Hugo

Salut fils.
Ici aussi y a des spots… Quand il n’y a pas de neige

20120707-145451.jpg

Posted in pendant | Tagged | Leave a comment