16/7 En route pour Narvik

Dans les voyages, faut savoir gérer les temps morts. Pour avoir vécu un dimanche précédent ici, j’avais pris mes précautions. Le programme de dimanche a été cool. Piscine pour débloquer les muscles de mon dos (qui râle pas mal) et…. Rien.
Bouquin, discussions avec les voyageurs dans le salon collectif de l’hôtel, au chaud, pendant que le temps se déchaîne. La trilogie est à l’œuvre : pluie, vent, froid.
Je recharge les accus. J’ai dû dormir une dizaine d’heures par intermittence… D’autant plus que ce petit hôtel est doté de vrais rideaux bien épais qui bloque la lumière du jour (ou plutôt de la nuit). Dormir dans une obscurité totale : on n’imagine pas à quel point ça peut être le pied.
Sac à dos refait, affaires séchées… En route !

This entry was posted in pendant and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>