13/7 un pays au diapason qq soit son mode de transport

En revenant d’henningsvaer le bus repasse par la même route qu’à l’aller. Et pourtant le paysage semble ne plus être le même. C’est juste une question de point de vue.
Le moyen de se déplacer change aussi le paysage.
À pied, en allant vers Å , j’avais ressenti la richesse et la variété des paysages. Et pourtant je circulais d’un pas lent et lourd (putain que j’étais chargé !). En bus on a la même impression. Mais en vélo ça doit aussi le faire. On dirait que ces paysages sont multistrates. Quelque soit la vitesse où ils défilent ils montrent de la richesse. Comme si on disposait d’une Tv en 3D et qu’on zoomme dans les images à l’infini. On ne se lasse pas d’observer les détails de chaque plan. Un gigantesque film en 3D , les autres sens étant en plus actifs.

This entry was posted in pendant and tagged . Bookmark the permalink.

2 Responses to 13/7 un pays au diapason qq soit son mode de transport

  1. Patrick Gache says:

    Tu es donc très chargé ? As-tu une idée du poids de ton sac ? La marche est un formidable moyen de déplacement. Evoluer dans de beaux paysages en sentant son corps en mouvement, pour moi c’est le pied intégral ! Tu sembles avoir marché sur la route ; aussi sur des chemins ? Un sac lourd… C’est comme pour te dire : « c’est trop beau, ce sac va te peser un peu pour compenser… » Comment te sens-tu ? Tu es en forme ? Ce qui est sûr, c’est que tu dois faire le plein d’énergie, te ressourcer à travers tous ces paysages fabuleux, ces rencontres, ses sensations… Heureux homme ! Encore une chanson : « Il voyage en solitaire, nul ne l’oblige à se taire… » Ciao

    • admin says:

      Je n’ai aucune idée du poids du sac. Le fait est que je suis parti .. En moto. Et je n’avais donc pas optimisé le rapport volume/taille. Notamment ma tente 2 places est lourde.
      Je dois être dans les 18 à 20 kg. Ça fait lourd pour moi.
      J’ai opté pour la technique « para » : sac à dos pour le matos et un petit sac à dos porté en ventral avec tout le matos sensible ; fric, papier, appareil photo, iPhone (qui me sert notamment à alimenter le blog), cartes et bouquins.
      Je marche sur terrain mixte. Je m’éloigne des villes par les routes mais dés que je peux je m’engage sur des chemins. Heureusement la nature est tjs proche ici. Ce qui m’aide bien c’est le réseau de bus super développé qui te permet de te rapprocher assez facilement de ton objectif et les casiers à bagage qui sont dans ttes les gares routières et ferroviaires. Chaque fois que j’arrive dans un lieu nouveau et sans plan, le rituel est tjs le même : poser mon backpack à la consigne, aller au centre info touristique pour prendre ttes les infos et plans utiles, me connecter au réseau wifi pour alimenter le blog, me poser dans un bar pour réfléchir, décider du programme de la journée et humer l’ambiance du lieu. Ensuite, action !
      Question forme physique ça va… Pas de gros bobos. Mon dos et ma nuque râlent un peu. J’avais négocié avec lui un voyage en bécane pas une rando à pied de 3 à 4 semaines avec 20 kg à porter. Un bon massage me ferait le plus grand bien. Mais bon, pas trouvé de masseur(se) compatissant(e).
      Heureusement j’avais emporté les bonnes chaussures (des merrell)…
      Les 3 premiers jours courbatures mais maintenant ça roule.
      Voilà pour répondre à tes questions « techniques ».
      Question esprit, la réponse est dans mes post. Tutti va bene !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>